Berthe Morisot, quelle subtile artiste!

after-luncheon

Une parfaite intégration du personnage dans son environnement!

Cette peinture de Berthe Morisot, actuellement exposée au Musée des Art du Québec, présente, selon moi, la très grande maîtrise plastique de Morisot.

 

L'harmonie des couleurs

Morisot utilise ici une vaste gamme de couleurs analogues, du vert au violacé. Les accents de la complémentaire orange se retrouvent judicieusement placés autour et sur la figure du personnage. D'autres touches nous permettent également de voyager horizontalement dans l'arrière plan.

 

La maîtrise de la composition

Remarquez comment l'arrière-plan et l'avant plan se fondent l'un dans l'autre par la similitude des touches. Morisot à aussi presque centré son modèle, une approche risquée! Mais, avec l'ajout de la vénitienne à droite, la composition devient tout équilibré et, en bonus, la création de ce plan intermédiaire permet de repousser légèrement l'arrière plan et mettre en avant le modèle en plus de fermer la composition.

Mais ce qui est toute à fait incroyable c'est l'aspect translucide de la robe du modèle. Elle se fond avec le bord de la fenêtre!

En plus, l'angle avec lequel le modèle tient l'ombrelle nous ramène au coeur de la composition, le modèle.

La seule mini-remarque que je ferais serait de déplacer un les barraux de fenêtres pour éviter qu'un d'entres eux ne soit alligné sur le vase d'eau.

Une pure merveille qu'il faut absolument admirer sur place.

 

La texture suggestive

La touche impressionniste de Morisot est vive et subtile. Elle suggère le mouvement, les formes et nous force selon mon expérience à ressentir l'évanessence du moment.